PLUS-VALUES SUR TITRES : QUELLE IMPOSITION ?

Depuis le 1er janvier 2018, les plus-values privées sur titres sont soumises à un prélèvement forfaitaire unique (PFU), soit une imposition globale au taux de 30 %. Lorsqu’il y trouve un intérêt, le contribuable peut opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR) et maintenir ainsi, sous certaines conditions, l’application des abattements pour durée de détention.

PLUS-VALUES SUR TITRES DE SOCIÉTÉS À PRÉPONDÉRANCE IMMOBILIÈRE RÉALISÉES PAR DES RÉSIDENTS PERSONNES PHYSIQUES

Le régime des plus-values immobilières privées s’applique aux plus-values réalisées par les personnes physiques lors de la cession d’un bien immobilier, mais également lors de la cession de titres de certaines sociétés de personnes à prépondérance immobilière. Ces plus-values peuvent bénéficier d’un abattement pour durée de détention.

Transformation d’une SARL en EURL : assouplissement des modalités d’option IS

Une EURL dont l’associé unique est une personne physique relève de plein droit de l’impôt sur le revenu. Elle peut cependant opter pour l’IS. Cette option doit être formulée auprès du service des impôts compétents ou auprès du greffe ou du CFE (case à cocher sur le formulaire M0).

Toutefois, une SARL assujettie à l’IS de plein droit qui se transforme en une EURL, suite à la réunion de toutes les parts en une seule main, est réputée avoir régulièrement exercée l’option sous deux conditions :

  • une option IS figure dans les statuts de l’EURL
  • l’EURL déclare au titre du premier exercice clos après la réunion des parts dans une même main ses résultats sous le régime de l’IS

CE 20 mars 2020 n° 426850

La refacturation de frais de personnel à prix coutant est imposable à la TVA

Les opérations effectuées à titre onéreux par un assujetti en tant que tel sont soumises à la TVA.

A partir du moment où celui-ci est conditionné à un paiement, le détachement de personnel est considéré comme une opération à titre onéreux, même en cas de refacturation à prix coutant et doit être soumis à TVA s’il est effectué par un assujetti.

CJUE du 11-3-2020 affaire n° 94/19

L’AUTOLIQUIDATION DE LA TVA DANS LE SECTEUR DU BÂTIMENT

Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP), l’autoliquidation de la TVA s’applique lorsque des travaux sont effectués par un sous-traitant pour le compte d’un donneur d’ordre assujetti à la TVA. La taxe due pour les travaux de construction réalisés par le sous-traitant doit alors être acquittée par le donneur d’ordre. Le sous-traitant n’a plus à déclarer ni à payer la TVA pour ces opérations.

Toutes les informations fiscales pour l'entreprise avec mises à jour régulières par le Cabinet Rostaing, Expert-Comptable et Commissaire aux Comptes à Morteau et Montbéliard